9.12.17

SOLUTION RECYCLAGE POLYSTYRÈNE.

______________________________________________________
Solution à Montréal pour le recyclage du polystyrène?
Dans la continuité de nos discussions sur la matière, la seconde vie, la revalorisation, le tri sélectif, etc (quiz ;-), un article du Devoir, (à lire) présente une entreprise d'ici qui se penche depuis 2011 au développement d'un procédé qui permettrait le recyclage du polystyrène. Polystyvert propose «une solution prometteuse pour dévier cette matière des sites d’enfouissement.»

En 2012-13, mentionne l'article, Recyc-Québec constatait que « 80 % des 22 200 tonnes de polystyrène générées chaque année au Québec par le secteur résidentiel sont jetées à la poubelle » alors que le polystyrène est recyclable. «Le défi, s’entendent les acteurs de l’industrie, est de trouver une manière rentable de lui donner une seconde vie.»

L'article du devoir précise :
«Au Québec, seulement 18 % des Québécois ont accès à un service de récupération du polystyrène rigide par l’entremise de la collecte sélective, alors que cette proportion est de 70 % à travers le Canada. Pour les deux autres types de polystyrène, le taux augmente à 36 %, loin derrière l’Ontario (55 %) et la Colombie-Britannique (100 %). Les résidents de la ville de Québec peuvent mettre le polystyrène directement dans leur bac bleu, mais les citoyens qui habitent ailleurs au Québec et qui souhaitent recycler cette matière doivent généralement aller la porter dans un écocentre, puisque plusieurs centres de tri n’en veulent pas.»

 INFO
-polystyrène expansé (verres à café, emballage d’équipement)
-polystyrène extrudé (barquettes pour la viande et le poisson, plats pour emporter)
-polystyrène rigide (contenants pour petits fruits, des plats à sushis ou des pots de yogourt), qui est «fréquemment confondu avec les autres types de plastique.»
______________________________________________________

CARTES DE SOUTIEN

______________________________________________________
MÉMO
Marathon d'écriture de cartes de soutien aux personnes en danger, aujourd'hui pour Amnistie. Ici, à titre d'exemple Tadjadine Mahamat Babouri.

Et la preuve que ÇA MARCHE ici (et ça émeut):

Cybermilitant emprisonné
pour avoir publié
un message sur Facebook

Ce père de sept enfants est un cybermilitant. En septembre 2016, Tadjadine Mahamat Babouri, connu sous le nom de Mahadine, a mis en ligne sur Facebook des vidéos dans lesquelles il accusait le gouvernement tchadien et des personnes proches du pouvoir de corruption et de mauvaise utilisation des fonds publics. Il s’élevait aussi contre la crise économique à laquelle est en proie cette nation dépendante du pétrole, qui souffre aujourd’hui de la chute des prix de cette matière première. Faire des vidéos et les mettre en ligne était un acte osé dans un pays où s’exprimer publiquement de la sorte entraîne des conséquences graves.

Quelques jours plus tard, Mahadine était enlevé dans la rue en pleine journée par plusieurs hommes appartenant semble-t-il aux services du renseignement. Mahadine raconte avoir été frappé et enchaîné pendant plusieurs semaines. On l’a transféré d’une prison à l’autre.

Aucune information sur son sort n’a été communiquée à sa femme et ses enfants, qui ont dû se mobiliser pour le retrouver par leurs propres moyens. Inculpé de plusieurs chefs d’accusations, notamment d’atteinte à la sécurité nationale, Mahadine encourt la réclusion à perpétuité.

Lien pour participer de façon électronique si vous manquez de temps aujourd'hui pour vous rendre à la maison de développement durable.
http://cartes.amnistie.ca/
______________________________________________________

MOBILIER URBAIN...

______________________________________________________

cliquer ici pour voir la campagne
 ______________________________________________________
Une campagne française qui prend position pour dénoncer le mobilier urbain qui empêche les gens de la rue de se poser, se reposer, dormir. Les exemples, nous l'avons expérimenté à Montréal, (et vu en cours), sont internationaux.
 ______________________________________________________

8.12.17

ENFIN MONTREAL S'Y MET.

Lefebvre, 2005 : projet abusez d'un sac, sauvez un hêtre

______________________________________________________
Plus qu'un mois! Enfin.
la-fin-des-sacs-de-plastique
______________________________________________________

REMISE

Un clic pour bien lire
______________________________________________________
Merci de bien lire ce qu'il faut pour la remise.
Remise prenez position
—Lire infos du PDF envoyé, dossier complet de remise   
—Préparer votre bref argumentaire dans le document Word fourni. Ne pas l’imprimer.
—Bien vérifier espèce en voie de disparition ou menacée?
—Imprimer vos deux 11x17 pour la remise finale (pas recto-verso, on affiche!)
—Tout apporter sur une clef USB   
Échange    
—Choisir qq chose dont vous ne voulez plus, que vous avez chez vous, à offrir en échange—Emballer avec le papier fourni, trouvé dans le bac à recyclage de l'école, partager notre choix, notre joie ;-)   
Quiz
—Relire grandes lignes du résumé comprendre la logique et notions incontournables.
Tenir bon! Plus que quelques jours.
______________________________________________________

6.12.17

Le 6 décembre est une femme.

______________________________________________________



______________________________________________________
En ce 6 décembre 2018, un moment pour nous souvenir de ces 14 jeunes femmes, victimes de la tragédie survenue à l’École Polytechnique de Montréal.

Avec mon accolyte écrivain-rédacteur, André Marois nous avions réalisés la campagne de sensibilisation pour souligner l’anniversaire des 25 ans de cette tragédie, à l’invitation de madame Sylvie Haviernick du Comité organisateur et sœur de Maud Haviernick, l’une des 14 victimes. Chaque oriflamme rendait hommage à l’une des jeunes femmes. Le prénom et nom de chacune des victimes étaient mis de l’avant, accompagné d’une ligne qui rappelle leur jeunesse lors de ce tragique moment, « 20 ans seulement, 25 ans déjà ». La signature de l’événement « Le 6 décembre est une femme » visait à graver cette date dans la mémoire collective.

Fonds Maud-Haviernick
Notre directeur de l'École, Maurice Cloutier, s'occupe depuis 2004, d'un Fonds qui remet des bourses à des étudiantes inscrites à un programme d’études supérieures à l’École de design. Le Fonds Maud-Haviernick a été créé en 1992 afin d’honorer la mémoire de Maud, diplômée du programme de baccalauréat en design de l’environnement, et victime de la tragédie de l’École Polytechnique en 1989.

Seconde vie
Les oriflammes déployées grâce au concours de la ville de Montréal avaient confiées à une entreprise qui fabrique des sacs afin de réduire l'impact environnemental de la campagne de sensibilisation.

N'ayant pas chacune des oriflammes en photo:
Geneviève Bergeron 21 ans, Hélène Colgan 23 ans, Nathalie Croteau 23 ans, Barbara Daigneault 22 ans, Anne-Marie Edward 21 ans, Maud Haviernick 29 ans, Barbara Klucznik-Widajewicz 31 ans, Maryse Laganière 25 ans, Maryse Leclair 23 ans, Anne-Marie Lemay 22 ans, Sonia Pelletier, Michèle Richard 21 ans, Annie St-Arneault 23 ans, Annie Turcotte 20 ans.
______________________________________________________

MARATHON D'ÉCRITURE AMNISTIE INTERNATIONALE

Étienne Beaudoin Vles, 2009

Étienne Beaudoin Vles, 2009
______________________________________________________
MÉMO
Le marathon d'écriture d'Amnistie Internationale se tiendra à la Maison du développement durable de 11h à 18h, ce samedi 9 décembre. « L'événement sera ponctué de prestations musiques et une salle sera destinée aux familles avec du maquillage, de la jonglerie et des contes pour enfants notamment autochtones ». Patsy la fée du Mile-End dont nous avons déjà parlé en cours, et les illustrateurs Jacques Goldstyn et Stéphane Poulin y seront. 

Il s'agit d'écrire le plus grand nombre possible de « cartes pour des personnes emprisonnées ou en quête de justice. Dix cas seront mis en exergue. Vous pouvez aussi écrire via le site web. Deux porte-parole cette année, soit Françoise David, féministe altermondialiste, et Fred Dubé, humoriste.

____

Pour illustrer ce billet d'invitation d'Amnistie à cet évenement samedi, je mets ici 2 affiches d'Étienne Beaudoin-Vles, sur la liberté d'expression, un projet du cours en 2009, pour participer à un concours Poster for Tomorrow international. 10 étudiant(e)s du cours avait été sélectionné sur les 100 à travers le monde, dont Étienne. On m'avait demandé d'organiser le volet Montréal de cette expo qui avait lieu en même temps que 10 autres villes. J'avais donc invité Béatrice Vaugrante, la directrice générale d'Amnisite Internationale section Canadienne francophone, qui avait généreusement accepté de venir nous dire quelques mots sur ces petits gestes qui font toute la différence, comme ceux d'écrire à celles et ceux qui sont privés de cette liberté.
http://coursproblematique.blogspot.ca/search/label/Concours
 ______________________________________________________

2.12.17

RENDEZ-VOUS

un clic sur image, pour mieux voir
______________________________________________________
Merci de bien prendre note de vos rendez-vous et d'arriver à l'heure en gras où commence chaque rencontre groupée, puisqu'il sera essentiel de participer aux discussions à 5, visant à alimenter l'évolution des projets de vos collègues.

Merci d'arriver un peu en avance puisque le temps filera vite.
Les rendez-vous du mercredi et du jeudi pour le groupe 11 du lundi soir, auront lieu à mon bureau au 4250.

Je vous envoie ces mêmes infos par courriel.
______________________________________________________

23.11.17

SENSIBILISER...encore et encore

______________________________________________________

(ma réponse à toutes les entreprises qui m'envoient leurs promos intitulée : Black Friday.
Exemple, le Robert, le magazine Étapes...J'adopte une entrée en matière plus positive si j'aime l'entreprise...)

Bonjour chère équipe extraordinaire,
Bravo pour votre fabuleux travail.
J’aime votre magazine

C’est pourquoi j’aimerais prendre le temps de porter quelque chose à votre attention concernant votre courriel d’aujourd’hui.

C’est aussi le BUY NOTHING DAY ce jour-là.
Malheureusement au niveau médiatique le Black Friday est de toutes les tribunes, sur tous les réseaux.

J’invite les entreprises responsables comme la vôtre, engagée en culture et en design, à prendre position sur cette folie de consommation qui génère des GES, des impacts sociaux et environnementaux catastrophiques, pour cette seule journée. Que vous choisissiez par conviction, une autre journée pour offrir des rabais, alors que cette même date est aussi le «jour sans achat» qui cherche à sensibiliser à une prise de conscience opposée.

En vous remerciant vivement de votre attention et en nous invitant collectivement à nous poser cette nécessaire question.
Lyne Lefebvre
Professeure

Sur le sujet :
______________________________________________________

Hello,
Thank you for your great work!
But please, don’t participate and encourage in Black Friday madness.

It is also the «Buy NOTHING Day» that Fdriay each year.
Unfortunately at the media level, Black Friday is of all platforms, on all networks.

I invite responsible companies like yours, engaged in (design-culture-community-education-environmental awareness), to take a stand on this consumption madness which produces catastrophic GHGs, social and environmental catastrophes, for this single day. May you choose, by conviction, another day to offer discounts, since this same date is also the «BUY NOTHING DAY» that seeks to raise awareness to the opposite way of being. 


It's time for change, and of course, you know that already.

Thanking you for your attention on asking your business this critical question.
I chose to discard all company emails that send me Black Friday discount invitation,
I will be happy to hear you will take that stand for next year.


 
______________________________________________________

24 novembre 2017. LE BLACK FRIDAY...et le BUY NOTHING day s'affrontent.

______________________________________________________ 
Je remets ici un billet que j'avais posté l'an dernier.
La date change chaque année. Cette année, le vendredi tombe le 24 au lieu du 25.

Cette année les hôtels et compagnies aériennes ont décidé de rejoindre le Black Friday.
Ce jour de consommation ultime! Le changement de mentalité n'est pas gagné...
 
BUY NOTHING DAY versus BLACK FRIDAY...
Il est noble de reverser 1% du montant des ventes de son entreprise à la sauvegarde de la planète. L’entreprise Patagonia elle, ne se contente pas de 1%, 100% de ses ventes sont reversés pour la planète ce jour-là. Patagonia a toujours eu une réelle démarche écosociale*. Son fondateur est un  entrepreneur écoresponsable et la façon de faire de Patagonia est aussi considérée un modèle d’affaire soucieux de l’éthique (1).

Toutefois, j'aurais préféré et trouvé judicieux comme prise de parole que Patagonia dénonce la folie du Black Friday, et de la surconsommation de Noël, et pourquoi pas, choisisse une autre journée pour verser 100% de leurs revenus pour la planète? Le jour de la terre en mai par exemple.
Mais je n'ai rien d'un entrepreneur me dira-t-on.

Le Black Friday marque le début des achats de Noël depuis 1932 aux É.-U. « [...] c'est l’un des plus grands événements de l’année en termes de consommation aux Etats-Unis. (...) Nous, (Patagonia) nous avons décidé d’aider les consommateurs à montrer leur amour pour la planète en reversant l’ensemble des gains réalisés lors de cette journée, précise Rose Marcario », tel qu'on pouvait le lire sur NOVAE. L'argent des ventes est reversé à l'organisme 1% pour la planète* dont Patagonia est l'une des entreprises fondatrices.

MAIS le 24 novembre...
C'est aussi la «journée sans achat», le Buy Nothing Day une tentative de sensibilisation à la surconsommation, bien que, se priver d'achat, un jour sur 365 (!), en prévoyant la veille ce dont on peut avoir besoin le lendemain... n'a rien de bien exigent, ni d'un exploit. Mais la sensibilisation, on le sait, doit commencer quelque part. Buy Nothing Day a été pensé par un artiste de Vancouver en septembre 1992, et le magazine Adbusters en a toujours fait la promotion. La date a été déplacée pour contrer le Black Friday en 2000. Mais c'est le Black Friday qui l'emporte en visibilité.

La noble mission de 1% pour la planète/for the planet (2), créée par Patagonia est de protéger l’air, l’eau et les terres des prochaines générations. Le Black Friday est aussi certainement la journée accueillant le plus de déplacements en voitures, de circulation et générant certainement (étude nécessaire pour appuyer mes dires...) une pointe de GES aux États-Unis, en plus de cette folie de surconsommation.

Il faut croire que 1% d'amour pour protéger celles/ceux(3) que nous aimons, et tout le vivant, 1 journée par an, semble généreux aux yeux de l'homo sapiens (humain «moderne») que nous sommes.

(1) Bien qu'ils reconnaissent ne pas être à l'abri des abus de la production dans le monde lien.
(2) Sur Novae: « 1 % pour la planète est un mouvement mondial composé d’entreprises qui ont choisi de donner 1 % de leur chiffre d’affaires à des associations de préservation de l’environnement. Lancé en 2001 par Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia et Craig Mathews de Blue Ribbon Flies. 1% pour la planète regroupe plus de 1200 entreprises dans 40 pays. 185 millions ont été ramassés depuis la création. 
(3) i.a planète et tout le vivant dont nous sommes partie prenante.